Florence foresti césar 2016

Ce qu’il fallait retenir … des César 2016

  • La blague inaugurale de Florence Foresti qu’on ne pourra maintenant plus faire : « Vincent Lindon c’est notre Leonardo Dicaprio : toujours nommé, jamais césarisé ».

vincent lindon césar 2016 meilleur acteur La loi du marché

 

 

  • Le lapsus qui fait mal : « Merci d’accueillir Alex Lam … et merde quelle conne …» #youhadonejobflorence

audrey lamy césar 2016 lapsus florence foresti

 

  • Un grand merci à Martin Kurel qui a plié en deux-deux son discours de remerciement et a accessoirement permis de rattraper les 4 minutes de sketch de Jonathan Cohen pendant lesquelles on a attendu qu’un sniper agisse. En vain.

 

  • Florence Foresti qui tombe sur Louis Garrel aka Père sourire, fait l’amour à ses cheveux et déclenche la troisième guerre mondiale.

 

  • Les 5 microsecondes d’applaudissement du public à l’annonce de chaque gagnant. Et le lonnnnng silence plutôt inconfortable qui a systématiquement suivi, le temps que les récompensés arrivent ultra à l’aise jusqu’à la scène. On avait du les briefer juste avant, du style :
    Ô toi public de merde

     

  • Et dans cette merveilleuse famille qu’est le cinéma français, n’oublions pas de mentionner la chaleur d’Hyppolite Girardot qui en vrai gentleman, après avoir remis le prix du meilleur court d’animation à Céline Devaux, n’a cessé de lui aboyer de ne PAS bouger et d’attendre LÀ pendant que l’équipe du Petit Prince recevait le prix pour le long. Charmant.

 

  • Heureusement qu’y avait aussi des moments émotions … Ah mais si, rappelle-toi, Mel et sa palette de jeu voyons !mélanie laurent césar 2016 Demain

 

 

  • Les sketchs et  parodies de Florence Foresti, plutôt réussis avec les « À la manière de  » dont celui de Kechiche est arrivé en tête : CHIALE ! CHIALE ! (auquel il manquait juste un :  Et surtout, MORVE ! )

 

  • Le retour du duo Pierre Deladonchamps et Zabou Breitman qui nous avait déjà régalé l’année dernière par sa joute verbale et  se termine cette année sur la victoire de Deladonchamps. pierre deladonchamps zabou breitman césar 2016

 

  • Le chewing-gum de Magimel. Faut dire qu’il manquait pas d’inspiration.

 

  • À côté de ça, la classe du césarisé d’honneur, Michael Douglas et son discours en français.

 

  • Enfin, Iñárritu qui remporte le césar du meilleur film étranger pour Birdman, soit un an après son Oscar. alejandro g inarritu césar 2016

alejandro innaritu oscar 2015

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s